Accueil

A l’exception des périodes de conflit, la vallée d’Aspe fut et reste un axe de relations et d’échanges important entre la France et l’Espagne.

Le Portalet est à l’origine un poste de péage commercial : le « fortin du Poutou » dont les ruines sont encore visibles sur la rive gauche du gave en bordure de la RN 134.

Le 22 juillet 1842, le roi Louis-Philippe ordonne la construction d’un fort afin de protéger la frontière des Pyrénées et de neutraliser la route du Somport en cas d’invasion espagnole. Bâti à 765 mètres d’altitude sur une falaise dominant le gave d’Aspe, le fort du Portalet fait face au chemin de la Mâture. Armé d’une dizaine de canons, il devait pouvoir abriter plus de 400 hommes et tenir au moins une semaine de siège en totale autonomie.

De 1941 à 1943 sous le régime de Vichy, il servira de lieu de détention pour des personnalités politiques de la IIIème République. Le maréchal Pétain y sera détenu 3 mois du lendemain de son procès le 15 août 1945 jusqu’à son transfert à l’île d’Yeu.

Comments are closed.