Accueil

Un tourisme culturel insolite.


 SocoaReduit   NavarrenxReduit   PortaletReduit   SarreReduit 

 MauléonReduit  St Jean le Vieux Reduit    Stjean pied de port la citadelle Reduit   Blockhaus et canon Réduit  

L’extrémité occidentale des Pyrénées a toujours été un lieu de contacts et d’échanges. Mais aussi, pendant longtemps, de conflits locaux et de guerres où s’affrontaient l’Angleterre, l’Espagne, la France et leurs alliés. Depuis l’époque romaine jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, camps retranchés, forteresses, châteaux forts, citadelles, redoutes, bunkers, etc. se sont efforcés de contrôler les voies de passage et sont devenus des lieux majeurs de l’histoire de cette région.

L’association « Places fortes en Pyrénées Occidentales » regroupe 8 communes ou communautés décidées à faire connaître ce patrimoine monumental parfois conservé loin des sentiers battus, dans des sites naturels d’exception.

Le camp romain de Saint-Jean-le-Vieux, le château fort de Mauléon, la citadelle de Saint-Jean-Pied-de-Port, la cité bastionnée de Navarrenx, le fort de Socoa à Ciboure, le Fort du Portalet de la Communauté de communes de la vallée d’Aspe, les redoutes de Sare, les ouvrages du mur de l’Atlantique à Urrugne sont autant d’exemples de l’histoire bi-millénaire de ces pays frontaliers.

Dans chaque commune, un accueil adapté à la nature de chaque site et aux souhaits des visiteurs propose une documentation et, en fonction des demandes, des visites commentées.

Comments are closed.